Retours sur le séminaire « L’humain dans l’industrie du futur » organisé le 21 Mars par l'INP Grenoble et le collectif des pôles de compétitivité de la région Auvergne – Rhône-Alpes

2 points forts dans la démarche du collectif

1. L’homme au cœur de l’Industrie du Futur

Les échanges et débats qui ont eu lieu ont placés l’Homme comme centre d’attention principal pour une usine compétitive. L’idée qui a été largement partagée est que ce sont l’ensemble des équipes de l’usine (et pas seulement une équipe de spécialistes) et notamment les opérateurs qui doivent être engagés dans le fonctionnement et les évolutions qui seront réalisées dans les usines.

2. Une dynamique collaborative

L’association des 8 pôles de compétitivités et de l'INP Grenoble permet de mutualiser des ressources issues à la fois des entreprises adhérentes, du monde universitaire (recherche et enseignement) et également des grandes entreprises (SNCF, Schneider Electric, Michelin, STM …) qui tiennent le rôle de locomotive.

Cette variété des profils au sein du collectif apporte une grande richesse dans le partage d’expérience, la co-construction de méthodes et la capacité à accompagner la mise en œuvre de solutions pour tous types d’entreprises.

4 retours d’expériences

1. Mise au point d’un exosquelette pour améliorer le travail dans les centres de maintenance

 

La SNCF est un pionner dans la mise en œuvre de nouvelles technologies, vous pouvez voir la vidéo de présentation du programme Industrie du Futur de la SNCF.

 

 


2. Le projet ELENCE

Ce projet amène des éléments concrets pour mettre en œuvre une démarche LEAN en adressant les questions de « santé au travail » et de « modèle organisationnel ». Cette approche est développée conjointement par Thésame, l’ECAM et la CARSAT.

 

3. Le factolab de Michelin

Ce laboratoire permet à l’entreprise de prototyper des idées avant de les déployer dans ses usines (consultez un article complet sur le sujet).




4. La plateforme VIEJO360 par Schneider Electric

 

Cette plateforme permet d’étudier des pratiques « augmentées » à l’intérieur de l’usine.

 

 

Elle propose des applications très concrètes notamment pour :

  • l’exploitation des équipements
  • l’entretien, la prévention, le dépannage
  • la formation des opérateurs
  • le guidage quand cela est nécessaire
  • la traçabilité

Ateliers sur l’acceptabilité des nouvelles technologies

Nous retirons 2 points fondamentaux :

1. Il faut considérer la nouvelle technologie comme un « compagnon » de l’opérateur, la solution envisagée doit donc répondre aux trois critères suivants : valeur ajoutée, meilleures conditions de travail et respect de l’opérateur

2. L’ergonomie est une discipline qu’il faudra inclure systématiquement pour anticiper sur des facteurs de tolérance

Le sujet vous intéresse ?

--> N’hésitez pas à vous rapprocher d’un pôle de compétitivité pour vous associer aux réflexions et bénéficier d’expertises ou d’expériences réalisées pour faire avancer votre usine

--> Si vous souhaitez échanger plus amplement sur le sujet : Jean-Noël Favrot, co-fondateur de K Savoir-Faire, sera ravi de partager ses connaissances et dossiers sur la thématique (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 06 37 69 42 99)

Nos réalisations

VELAN

Former pour gagner en flexibilité : Velan, fabricant de vannes industrielles.  


TIL

Former les nouvelles générations : TIL, spécialiste de l'ennoblissement textile.

Ils nous font confiance

                         Résultat de recherche d'images pour "samson regulation"                                          

 

                                                           Résultat de recherche d'images pour "rhone placage"                                 

 

Télécharger le PDF de présentation

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Retour haut de page